Les 5 actus de la semaine

Chaque lundi, ne ratez pas notre revue de presse : Les 5 actus de la semaine. Et embarquez pour un tour d’horizon des principales infos de la semaine précédente.

Un quart des restaurants sur le carreau en cette reprise ?

Les chiffres font froid dans le dos. Jeudi dernier, dans une interview accordée à BFMTV, le patron du premier groupe de restauration en France Bertrand Groupe, a estimé qu’entre « 20 et 25% des restaurateurs ne se remettront pas » de cette pandémie. Pour éviter une telle hécatombe, Olivier Bertrand demande au gouvernement : « une baisse de la TVA dans la restauration pendant une période de 18-24 mois ». Il espère ainsi que cela favorisera l’activité en cette reprise difficile.

Car bien que les clients soient au rendez-vous, les terrasses ne peuvent rouvrir que partiellement avec une jauge limite et un couvre-feu à 21h toujours effectif. Ce manque à gagner pénaliserait selon Olivier Bertrand, les restaurateurs les plus précaires, leur empêchant ainsi de pouvoir rembourser leur PGE (prêt garanti par l’Etat). « Nous, la restauration, c’est un métier d’investissement, vous achetez un fonds de commerce, vous faites des travaux, vous faites des mises aux normes, vous êtes en permanence en investissement. Prendre un PGE en plus de sa dette initiale, ça alourdit considérablement le plan de remboursement du restaurateur », témoigne ce dernier. Il faudra attendre le 30 juin pour un retour à la normale concernant l’accueil des terrasses.

Un quart des restaurateurs pourrait ne pas survivre à la crise 

Mal-logement : une octogénaire secourue par des dizaines d’inconnus

Lyliane, une octogénaire, s’est retrouvée dans une situation très délicate à la mort de son fils avec qui elle partageait son appartement du Loiret. Bénéficiaire d’une petite retraite, elle a rapidement manqué d’argent pour se nourrir. Très vite, les factures de gaz non-payées s’accumulent et Lyliane se retrouve sans eau chaude. D’abord épaulée par quatre infirmières qui lui amènent quotidiennement de la nourriture et lui offrent même une bouilloire pour qu’elle puisse faire sa toilette, Lyliane va connaitre un bel élan de solidarité.

Magali Gilet, une des infirmières, poste un message sur Facebook pour expliquer l’histoire de Lyliane et faire appel à la générosité des internautes. Lesquels décident de mettre en place rapidement une cagnotte Leetchi, tandis que de la nourriture est envoyée au cabinet des infirmières. La mobilisation remonte même jusqu’aux oreilles des élus de la commune, qui décident de mettre en place des dons à destination de la retraitée. Ce cas de figure est toutefois loin de faire tache dans le paysage sociomédiatique, comme le souligne Magali Gilet : « Cette dame n’est pas la seule à vivre cela. Il faut faire comprendre aux gens que ces personnes âgées en grande difficulté ont eu une vie normale, ont travaillé toute leur vie ». De son côté, Lyliane a retrouvé le sourire, rapporte la soignante.

Sans gaz, sans eau chaude, ni nourriture… une octogénaire sauvée par des dizaines d’inconnus 

Des appartements interdits à la location sur Airbnb après des troubles de voisinage

C’est une première ! Le 12 mai dernier, le tribunal judiciaire de Paris a interdit à une personne à la tête de deux entreprises de mettre en location meublée six de ses appartements. Ce dernier est inculpé à la suite des plaintes successives du syndicat de copropriété de l’immeuble en question, situé dans le VIIIe arrondissement de Paris. En cause : les tapages nocturnes à la chaîne, les insultes des fêtards envers le voisinage et même des jets d’objets dans la rue.

Un problème récurrent d’après l’adjoint au maire de la capitale, Ian Brossat : « Nous sommes très régulièrement interpellés à cause des multiples problèmes engendrés par ces locations touristiques frénétiques ». Si vous louez un de vos biens immobiliers sur des plateformes de ce type, telles que que Airbnb ou Booking, essayez de cerner le profil de vos futurs  locataires de façon à éviter les mauvaises surprises. Concernant cette affaire, le propriétaire inquiété a finalement fait appel.

PLUSIEURS LOGEMENTS INTERDITS DE LOCATION SUR AIRBNB À PARIS APRÈS DES TROUBLES DE VOISINAGE

Investissement locatif : comment faire les bons choix ?

Vous cherchez à vous constituer une retraite tranquille ou un patrimoine transmissible ? L’investissement est une bonne solution et séduit beaucoup de Français puisque 56% d’entre eux considèrent que ce placement est le plus judicieux. Sauf  qu’avant d’investir dans un bien immobilier (encore plus lorsqu’on ne connait pas la ville), il est primordial d’évaluer le taux de sinistre. Ce dernier ne doit pas dépasser le seuil de « 1 » pour amortir les coups de gestion et vous garantir une bonne rentabilité. “ Les investisseurs ont tendance à ne prendre en compte que l’un de ces deux critères.

Or, c’est l’optimisation du couple rendement/risque qui compte vraiment pour l’investissement locatif ”, explique le président et co-fondateur de Masteos, Thierry Vignal. Cette entreprise générale du bâtiment s’est d’ailleurs associée avec le garant en ligne de location Unkle pour analyser la rentabilité locative de chaque ville en France. La région de la Nouvelle Aquitaine figure à la tête du classement, avec le meilleure rapport rendement/risque en termes d’immobilier locatif. Concernant les villes, Poitiers, Roubaix ou encore Arras restent les meilleurs élèves de cette étude. Paris, Lyon et Marseille laissent au contraire apparaître un taux de rendement faible : 4% pour Lyon contre 6% pour sa banlieue Vénissieux, comportant pourtant le même taux de sinistre que la capitale des gaules.

Investissement locatif : faire le bon choix pour limiter le taux de sinistre

La fin des chaudières au fioul prévue pour mai 2022

Initialement prévue en juillet 2021 pour le neuf et en janvier 2022 pour l’ancien, la sortie du fioul est finalement reportée à la mi-mai 2022, date à laquelle le décret entrera en vigueur. Cette annonce plutôt discrète concernerait tout de même près de 3 millions de Français, pour la plupart situés en « zone rurale ».

Selon la ministre de la Transition Ecologique Barbara Pompili, le gouvernement prévoit toutefois « des possibilités de dérogations pour certains cas puisqu’il peut arriver qu’il y ait des difficultés, des impossibilités techniques ou des coûts excessifs. » Si vous possédez une chaudière au fioul chez vous, rassurez-vous ! Ce texte de loi n’a pas pour but de forcer les ménages à transition écologique éclaire, surtout lorsque la chaudière fonctionne encore, mais bien à abandonner définitivement ce système de chauffage en cas de panne. D’autant plus que le fioul n’est pas l’énergie la plus low-cost avec une consommation au m2 de 15 euros contre seulement un euros de plus pour l’électricité et 11 euros pour le gaz. Le changement c’est maintenant, comme dirait l’autre !

La fin des chaudières au fioul reportée à la mi-2022

En définitive, le patron de Bertrand Groupe a estimé que près d’un quart des restaurateurs pourraient ne jamais se relever de cette crise. C’est sans compter sur l’aide de l’Etat qui a débloqué 15 milliards d’euros à destination des entreprises en difficulté tels que les restaurants, les bars et les hôtels. Si vous ne comptez pas sur les aides de l’Etat pour vous en sortir, pensez à l’investissement locatif dans des régions qui ont la cote comme notamment en Nouvelle Aquitaine. Evitez cependant le plus possible les grandes villes comme Paris, Marseille ou encore Lyon. Enfin, si vous habitez à la campagne et que vous n’avez jamais pensé à changer votre ancienne chaudière au fioul, c’est le bon moment. Mieux vaut tard que jamais !

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles