Tout savoir sur les avantages et les risques du crédit personnel

Contrairement au crédit affecté, qui ne peut concerner qu’un seul achat, le crédit personnel permet de financer plusieurs projets, voire de se constituer une épargne de sécurité rapidement. S’il est assez souple dans son fonctionnement, il présente néanmoins certains risques, le plus important d’entre eux étant bien sûr le surendettement.

Commençons par répondre à une question importante : qui peut souscrire un crédit personnel ? Si vous souhaitez en obtenir un, vous devrez avoir au moins 18 ans et résider en France. Sachez qu’au-delà de 70 à 80 ans, il est peu probable que vous obteniez un prêt ; les organismes considèreront alors que votre profil est trop risqué.
Du côté des revenus, la banque demande un minimum de stabilité. Ainsi, il sera difficile qu’une banque vous accorde ce prêt si vous êtes :

  • en CDD de courte durée ;
  • en recherche d’emploi ;
  • dans une situation de surendettement et/ou inscrit au FICP.

En revanche, si vous êtes en CDI, avec de bons revenus, et restez sous la barre des 35% d’endettement, vous êtes le bienvenu…

Un prêt obtenu sans avoir à justifier l’utilisation de l’argent

Achat d’une literie plus confortable, de mobilier en prévision d’un déménagement… le crédit personnel vous permet de financer ce que vous souhaitez sans avoir à justifier votre achat auprès de la banque  – contrairement au crédit affecté, qui impose de fournir un devis ou une facture d’achat pour déclencher le versement des fonds.
Le crédit personnel est encadré par un contrat qui détermine le montant des mensualités (qui restent fixes), le taux d’intérêt (plus intéressant que celui d’un crédit revolving, et la durée de remboursement.

Dans le détail, comme pour n’importe quel autre crédit à la consommation :

  • vous pouvez emprunter entre 200 et 75 000 euros ;
  • la durée de votre prêt doit être comprise entre 4 et 84 mois ;
  • vous obtiendrez, avant signature, toutes les informations qui vous permettront de vous assurer que le crédit proposé est adapté à votre situation financière, à vos besoins et à vos capacités de remboursement ;
  • vous bénéficierez d’un délai de rétractation de 14 jours, à l’issue duquel les remboursements débuteront.

Différents types de prêteurs

Comme pour tous les autres types de crédits à la consommation, plusieurs prêteurs peuvent vous proposer un crédit personnel. Le plus naturel est sans doute votre banque : puisqu’elle connaît bien votre dossier et peut vous faire une offre plus adaptée à vos revenus et à vos besoins. Mais il n’est pas obligatoire de passer par votre agence bancaire.
En effet, des organismes spécialisés dans la distribution de prêts à la consommation existent. Leurs taux sont cependant souvent moins intéressants que ceux des banques. Dans tous les cas, une étude de votre dossier sera réalisée.

Notre conseil
Ne vous précipitez pas, comparez les offres de votre banque avec celles des organismes spécialisés. Il y a là, matière à économiser quelques centaines d’euros sur la durée totale du prêt.

De nombreux facteurs de coûts

Le coût d’un crédit personnel dépend de quatre éléments principaux :

  1. Le montant emprunté,
  2. La durée du crédit,
  3. Le taux d’intérêt,
  4. La fréquence des remboursements.

Tous ces facteurs varient en fonction du prêteur. Le taux d’intérêt appliqué est libre, dans le respect d’un certain barème légal. Rappelons que les conditions sont connues à l’avance. Avec un crédit personnel, rien n’est révisable ; vous savez donc dès le début du contrat ce que vous avez à rembourser tout au long de celui-ci.

Des risques réels à avoir à l’esprit

Signer un contrat de prêt personnel n’est pas une démarche anodine. Tout crédit doit être remboursé… même si le projet qu’il devait financer n’aboutit pas. Vous pourriez donc avoir à respecter un échéancier et à vous acquitter de mensualités, correspondant à un produit ou à une prestation non-reçus !
De même, le taux du crédit personnel n’est pas forcément le plus avantageux. Si le crédit revolving sera forcément plus cher, le crédit affecté peut quant à lui être plus intéressant. Réfléchissez bien avant de vous engager. Peut-être que vos projets peuvent être financés par un crédit affecté ?
Enfin, un crédit personnel augmente votre taux d’endettement. Si ce dernier s’accélère de manière déraisonnable, vous risquez le surendettement et les procédures qui l’accompagnent.

Le crédit personnel est une bonne solution pour financer un projet, mais il s’agit d’un levier à actionner avec parcimonie. Vérifiez donc sa pertinence, comparez les offres : en matière d’endettement, on a tout à gagner à jouer la carte de la prudence.

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles