Mes demandes de prêt sont refusées : pourquoi et que faire ?

sVous avez un projet nécessitant un financement, achat d’appartement ou nouvelle voiture, mais vos demandes de prêt sont toujours refusées ? Pas de panique : il existe plusieurs raisons possibles. Et il existe diverses solutions à mettre en œuvre pour obtenir le crédit qui vous intéresse. Faisons le point.

Première raison : des dettes trop importantes

C’est sans doute l’explication à un refus de crédit qui revient le plus souvent : un taux d’endettement trop important. Soit avant la mise en place du projet, soit, potentiellement, après la mise à disposition des fonds. Les établissements financiers s’assurent en effet que les dettes de leurs emprunteurs ne dépassent pas 35% de leurs revenus mensuels. Par exemple, pour 2 000 euros de revenus nets, vous ne devez pas payer plus de 700 euros de charges. Ainsi, si votre demande de crédit risque de vous faire passer « de l’autre côté de la barrière », vous avez toutes les chances de voir votre dossier refusé.

De même, les établissements financiers ne sont guère rassurés en voyant de nombreux emprunts, auprès de différents partenaires, même si vous restez sous les 35% d’endettement. Un bon dossier, c’est un dossier qui comporte le moins de lignes possible.

Deuxième raison : une situation pas assez stable aux yeux des établissements financiers

Les établissements prêteurs préfèrent, de loin, les profils en CDI, avec des revenus à la fois solides et réguliers. Si vos demandes de crédits sont refusées, c’est peut-être parce que vous êtes en CDD ou en Intérim ? Voire, que vous êtes un travailleur indépendant, dont les revenus ne seraient plus assurés en cas d’arrêt de travail ?

Troisième raison : une retraite professionnelle trop proche

C’est un fait : plus votre retraite approche, plus l’accès aux crédits (immobiliers ou à la consommation) devient difficile. En effet, les établissements financiers prêtent plus volontiers aux profils qui seront toujours actifs lorsque le crédit arrivera à échéance. Ainsi, ils réduisent le risque de se retrouver face à une personne qui ne peut plus assumer le montant des mensualités. D’où l’importance de vous constituer une épargne à l’approche de la retraite et la préparer financièrement.

Quatrième raison : une inscription au FICP

Vous êtes en CDI ? Vos revenus sont importants ? Votre retraite professionnelle est encore assez lointaine ? Votre taux d’endettement n’approche pas la barre des 35% ? Et malgré tout, vos demandes de crédit restent refusées ? Peut-être avez-vous fait l’objet d’une inscription au FICP (le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers).

Les raisons peuvent être multiples : des mensualités impayées, un découvert bancaire non-remboursé… Pour en avoir le cœur net, contactez directement la Banque de France. Elle vous indiquera, sous quelques jours, si vous faites l’objet d’un fichage et, si oui, en raison de quel(s) organisme(s).

Cinquième raison : une somme souhaitée trop importante

Parfois, les demandes de prêts sont tout simplement refusées parce que les établissements bancaires jugent que votre projet ne correspond pas à vos moyens. Le montant demandé peut ainsi être supérieur à votre capacité d’emprunt (calculée en fonction de vos revenus et de votre ratio d’endettement actuel).

Les solutions à mettre en œuvre

Pour maximiser vos chances d’obtenir le prêt demandé, il existe plusieurs solutions :

  • Rembourser vos emprunts actuels, qui grèvent votre taux d’endettement. Pour cela, vous pouvez mobiliser votre épargne ou envisager une vente avec faculté de rachat de votre résidence principale, qui vous permettra de dégager les fonds nécessaires à une amélioration de votre dossier. Attention cependant à veiller à ce qu’une telle opération garde du sens : rembourser des prêts pour emprunter de nouveau peut ne pas être pertinent…
  • Reporter de quelques mois votre projet, le temps d’obtenir un emploi en CDI ou de négocier une augmentation avec votre employeur.
  • Régler le problème qui a entraîné votre inscription au FICP. Si vous êtes fiché, les chances d’obtenir un nouveau prêt sont en effet quasiment nulles !
  • Revoir vos plans. Si vos demandes sont refusées parce qu’elles ne « collent » pas à vos capacités financières, peut-être vaut-il mieux envisager de repenser votre projet. En empruntant moins (par exemple, en choisissant un autre bien immobilier ou une voiture moins onéreuse), vous augmenterez vos possibilités d’obtenir un prêt.
  • Contacter un courtier. Ces professionnels de demandes de crédits sont capables de vous fournir une solide analyse de votre dossier et de ce qui fait tiquer les établissements financiers. Ils peuvent, aussi, présenter celui-ci à différents partenaires.

Si vos demandes de prêt sont refusées, il y a toujours une explication à déterminer. La raison est un endettement trop important ? Pensez à la vente avec faculté de rachat ou vente à réméré. Cette opération immobilière vous permettra de dégager les fonds nécessaires à l’assainissement de votre situation financière, afin de concrétiser votre nouveau projet.

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles