Faire la différence entre actif et passif

Afin de mieux gérer votre argent, deux notions capitales sont à assimiler pour devenir un consommateur éclairé : l’actif et le passif. Ces deux termes sont souvent utilisés dans le milieu des entreprises, mais ils ont aussi une importance dans la gestion de vos finances personnelles. Différencier l’actif de votre passif vous permettra de prendre soin de votre budget.

Vous avez sûrement déjà entendu parler des concepts d’actif et de passif lorsqu’il s’agit de sociétés. Par actif, on désigne ainsi tous les biens et droits que possède l’entreprise à un moment donné. On distingue là l’actif immobilisé (fonds de commerce, matériel notamment) et l’actif circulant (stocks, charges de personnel, créances, solde bancaire créditeur, etc.). Le passif désigne quant à lui des capitaux propres (passif immobilisé) et des dettes (passif circulant). En résumé, là où le premier désigne une entrée de ressources, le second représente une dépense !

Actif et passif pour les particuliers

Vos finances, c’est un peu la même chose. L’actif désigne ainsi tout ce qui vous rapporte de l’argent, tels que votre patrimoine immobilier locatif ou des investissements boursiers. À contrario, le passif est ce qui sert à financer votre actif.

Différenciez un « actif qui se déprécie » d’un « actif qui s’apprécie »

Selon Robert Kiyosaki, un entrepreneur américain spécialisé dans le développement personnel, il faut se méfier des actifs “qui se déprécient”, vous obligeant à effectuer des dépenses régulières. Un exemple ? Votre voiture. Bien que vous puissiez la revendre plus tard, la somme récoltée sera, dans tous les cas, inférieure au prix d’achat. Sans compter qu’entre-temps, vous aurez dépensé pour l’entretenir. Il en va de même pour votre mobilier, votre électroménager, votre console de jeu, qui fatalement s’usent et perdent de la valeur.

Attention aux achats impulsifs

Cette télévision dernier cri ou l’énième évolution de ce téléphone vous font de l’œil ? On comprend. Nous sommes tous soumis chaque jour à des tentations consuméristes. Or, c’est souvent ce qui vous pousse à multiplier les prêts.
C’est notamment le cas avec les fameux crédits renouvelables (ou crédit revolving) : une forme de crédit visant à mettre à disposition de l’emprunteur une somme d’argent réutilisable, à mesure de son remboursement. Une porte ouverte aux achats impulsifs, à l’origine de 80 % des surendettements actifs, selon la Banque de France.

Actif et passif, ne vous trompez plus !

Pour ne pas tomber dans cette spirale d’endettement dangereuse, ces conseils pourront vous être utiles :

  1. patientez,
  2. économisez,
  3. achetez comptant,
  4. évitez les crédits à la consommation.

En respectant ces quelques règles, vous n’aurez pas investi dans un actif qui se déprécie et qui vous appauvrira plus rapidement que si vous achetiez votre bien comptant. Maintenant que, vous savez que les actifs rapportent et que les passifs vous coûtent, vous avez toutes les cartes en main pour améliorer votre situation financière. À vous de jouer !

Articles similaires

Commentaires

  1. […] Cependant, le regroupement de crédits n’est pas toujours la solution. Si vous achetez une voiture neuve à crédit, vous n’en aurez pas pour votre argent puisque cet actif se déprécie dans le temps et perdra ainsi de la valeur. Pour comprendre comment investir intelligemment, nous vous parlons des différences entre actif et passif pour optimiser votre budget. […]

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles