3 différences entre vente avec faculté de rachat et prêt relais

Parfois comparés, les prêts relais et les ventes avec faculté de rachat présentent de vraies différences. Et ce, qu’il s’agisse de leurs objectifs, du public auquel ils se destinent, ou tout simplement de leur nature. La preuve, en trois caractéristiques majeures de ces deux opérations !

L’un est un prêt, l’autre est une opération immobilière

La première différence entre le prêt relais et la vente avec faculté de rachat (aussi appelée vente à réméré) est une différence majeure.
En effet, le prêt relais est, comme son nom l’indique, un crédit. Il consiste pour une banque à vous avancer une certaine somme, le temps que vous puissiez vendre un bien immobilier alors que vous en avez acheté un autre.
La vente à réméré, pour sa part, n’est pas un prêt : il s’agit d’une opération de vente immobilière, temporaire certes, mais bel et bien d’une vente !

Pas le même objectif

Vous l’aurez compris, le prêt relais et la vente avec faculté de rachat ne poursuivent pas le même objectif.
Avec le premier, la somme d’argent obtenue vous permet d’acquérir un nouveau bien immobilier, même si vous n’avez pas encore vendu l’ancien. C’est d’ailleurs au moment de la cession de votre logement précédent que vous remboursez le prêt relais.

Avec la seconde, en revanche, vous cédez votre bien immobilier à un investisseur, qui vous le rachète pour un certain pourcentage (entre 50 et 70%) de sa valeur vénale, afin de débloquer une somme d’argent qui vous permettra de rembourser vos dettes, peu importe leur nature, et d’assainir votre situation financière. Vous conservez la possibilité de redevenir propriétaire de votre logement, que vous pouvez continuer d’occuper pendant l’opération.

Des publics différents

Par conséquent, le prêt relais et la vente avec faculté de rachat se distinguent encore au niveau du public concerné par ces dispositifs.
Le prêt relais concerne en effet les personnes propriétaires d’un bien, qui souhaitent s’en séparer afin d’acquérir un nouveau logement – souvent plus grand (un prêt relais est par exemple souvent mis en place pour une famille qui souhaite passer d’un appartement à une maison avec plus de chambres). Pour l’accorder, la banque va étudier, sur le court terme, la capacité du bien à être vendu rapidement.

La vente avec faculté de rachat, en revanche, peut vous concerner si vous faites face à des difficultés financières, qui peuvent être réglées par une cession temporaire de votre logement.

Si le prêt relais et la vente avec faculté de rachat sont donc des dispositifs différents, ils peuvent être complémentaires notamment si la vente du bien immobilier, dans le cadre d’un prêt relais, prend plus de temps que prévu. Une vente avec faculté de rachat peut alors permettre dans certaines conditions, de solder ce prêt relais.

 

Si vous rencontrez des difficultés financières et souhaitez obtenir rapidement de l’argent pour vous acquitter de vos dettes sans pour autant vous séparer définitivement de votre bien, ce n’est pas un prêt relais qu’il vous faut, mais plutôt mettre en place une vente avec faculté de rachat. Idem lorsque votre prêt relais ne se déroule pas comme prévu. Ça tombe bien : chez Solustone, nous en sommes des spécialistes. N’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur le sujet ! 

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles