Les 5 actus de la semaine

Chaque lundi, ne ratez pas notre revue de presse : Les 5 actus de la semaine. Et embarquez pour un tour d’horizon des principales infos de la semaine précédente.

2,7 millions de projets de recrutement cette année

Un chiffre qui tend à redonner le sourire malgré le prolongement de la crise sanitaire. Pôle Emploi a publié son baromètre des besoins en main d’œuvre des entreprises pour 2021. Les résultats de l’enquête sont plutôt positifs avec une moyenne de 2,7 millions de futurs postes à pourvoir. C’est près de 30 000 offres d’emploi de plus qu’en 2019. « Les résultats sont extrêmement encourageants. On sent que les entreprises sont dans les starting-blocks », observe Stéphane Ducatez, directeur Etudes et Performance de Pôle Emploi. Ces chiffres ne sont pour l’heure que de simples intentions dont huit sur dix aboutissent généralement. Deux tiers de ces futurs emplois seront stables (CDD ou CDI). Pour l’organisme public, certains secteurs risquent de manquer de main d’œuvre dès la fin du confinement, tels que le BTP, la santé ou encore l’hôtellerie. À vos CV donc !

Emploi : plus de 2,7 millions d’embauches sont prévues en 2021

Faites votre demande de fonds de solidarité pour avril

Vous êtes travailleur indépendant ou auto-entrepreneur et votre activité souffre de la crise ? C’est le moment de faire votre demande de fonds de solidarité au titre des pertes d’avril sur le site impots.gouv.fr. Disponible depuis le 7 mai, cette aide peut-être accordée jusqu’au 30 juin 2021. Le mois dernier, la demande de fonds de solidarité n’était possible qu’à partir du 20 avril, mais la forte demande avait rendu inaccessible la plateforme pendant plusieurs heures. En nouveauté, les entreprises créées en janvier 2021 sont désormais éligibles à la demande de fonds de solidarité. Cette dernière concernait jusqu’à maintenant les entreprises fondées en 2020. À noter que cette aide est accessible aux entreprises ayant subi une perte du chiffre d’affaires d’au moins 20% entre le 1er et le 30 avril. Le plafond de l’aide s’établit à 1500 euros et peut atteindre la somme maximale de 10 000 euros pour les entreprises fermées administrativement.

Indépendants, auto-entrepreneurs : faites votre demande de fonds de solidarité pour avril

La voiture électrique moins cher que la thermique d’ici quelques années ?

D’ici 2030, le coût de fabrication pour une voiture électrique reviendrait moins cher que pour un véhicule à énergie fossile. En dix ans, est annoncée une différence de prix considérable de 18%. Cette dernière est due à une chute de 60% des coûts de fabrication des batteries électriques. L’enquête dévoilée par l’ONG Transport et Environnement démontre que d’ici 2026, une voiture électrique coûtera le même prix de fabrication que son équivalent à combustible fossile. Accentuée par la politique éco-responsable mise en place dans le pays depuis quelques années, la disparition du véhicule thermique devrait survenir d’ici 2035. C’est en tout cas la date à laquelle l’Union Européenne prévoit d’interdire la vente des voitures thermiques. Réfléchissez donc à deux fois si vous voulez changer de voiture !

Bientôt, des voitures électriques moins chères que les thermiques 

A-t-on droit à l’exonération fiscale si l’on déménage de sa résidence principale avant de vendre ?

Lorsque l’on vend sa résidence principale, la plus value est exonérée d’impôt. C’est ce qu’on appelle l’exonération fiscale. Pour en bénéficier, le propriétaire n’a pas l’obligation de rester dans sa résidence principale jusqu’à la cession. Or il a pour obligation légale d’avoir occupé son bien jusqu’à sa mise en vente. La cession doit également intervenir dans un délai normal. Cette appréciation du délai dépend du marché immobilier, du prix demandé par le vendeur ou encore des particularités du bien. Aujourd’hui, ce délai d’inoccupation est d’une durée maximale d’un an. Si vous avez-mis votre résidence principale en vente dernièrement et que vous n’y habitez plus, veillez à respecter ces conditions pour pouvoir bénéficier de l’exonération fiscale à la vente.

Perd-on l’exonération fiscale si l’on déménage avant de vendre sa résidence principale ? 

Les magasins veulent rester ouverts tous les dimanches

À partir du 19 mai, date de leur réouverture, les commerces demandent à rester ouverts tous les dimanches jusqu’à la fin des soldes. Une requête qui leur permettrait, si elle aboutie, de se refaire. Certains commerces situés dans les centre-commerciaux veulent récupérer le manque à gagner des 3 mois de confinement. « Cela nous permettrait d’impulser une dynamique après plusieurs semaines de fermeture. Les flux de clients pourraient aussi être mieux répartis », souligne le délégué général de Procos, Emmanuel Le Roch. Le gouvernement doit donner une réponse dans les jours suivants. Les soldes commencent quant à eux le 23 juin et dureront jusqu’au 20 juillet.

Les magasins veulent pouvoir ouvrir tous les dimanches

Pour conclure, les prochains jours s’annoncent dynamiques. Les chefs d’entreprises attendent le déconfinement avec impatience et s’apprêtent à recruter dans différents secteurs d’activité. Du côté des auto-entrepreneurs, l’Etat poursuit ses aides pour permettre à ces derniers de passer la crise sans trop de grabuges. Une crise que les commerces non-essentiels ont bien senti de leur côté, ce pourquoi ils réclament une ouverture tous les dimanches dès le 19 mai. Enfin l’arrivée des beaux jours est souvent synonyme d’acheteurs potentiels sur le marché de l’immobilier. Gare à respecter certaines conditions si vous voulez bénéficier de l’exonération fiscale. 

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles