Comment rebondir après une perte d’emploi ?

Perdre son emploi est une source d’inquiétude du fait de la baisse partielle ou totale de revenus. Mais que faire pour mieux rebondir ? Faites avant tout de la maxime de Nelson Mandela la vôtre : « Ne me jugez pas sur mes succès, jugez-moi sur le nombre de fois où je suis tombé et où je me suis relevé à nouveau ». Dites-vous que ce qui vient de vous arriver, n’est qu’une étape vers quelque chose de meilleur. L’important est d’adopter l’attitude qui vous permettra de repartir sur des bases saines.

Inscrivez-vous à Pôle emploi

Faites le “deuil” de votre ancien travail ! Pour faciliter ce processus inscrivez-vous sans plus attendre à Pôle emploi pour faire connaître votre changement de situation. Cette étape est indispensable et cruciale afin de connaître vos droits aux allocations chômage. Cela vous permet également d’officialiser votre situation auprès de l’administration. Dans un cas sur trois, les documents fournis sont d’ailleurs incomplets ou erronés. Plus vous vous y prendrez rapidement, plus tôt votre dossier sera à jour.

Prenez le recul nécessaire pour savoir quoi faire

Il n’y a pas de honte à être temporairement sans emploi. Les travailleurs modernes changent plusieurs fois de métier au cours de leur vie. « Une compétence qui durait 40 ans dans les années 70, dure aujourd’hui entre 12 et 18 mois », souligne Isabelle Rouhan, auteure du livre Les Métiers du futur.

Cette période de transition, aussi perturbante soit elle, doit amener à réfléchir en toute sérénité. Relativisez, positivez, ressourcez-vous, soignez votre hygiène de vie aussi. Le principal étant de se remettre très rapidement en selle. Profitez-en pour prendre du recul sur votre situation et vous poser LA question : « Qu’est-ce que je veux vraiment faire maintenant et qu’est-ce que je ne veux plus faire ? »

Adaptez vos finances personnelles

La perte d’un emploi peut être anticipée (cas des licenciements économiques notamment). Mais il est judicieux de commencer à adapter ses dépenses le plus tôt possible, pour faire face à l’inévitable chute des revenus. Dans le cas où le travail a été perdu soudainement (intérim, CDD non renouvelé, licenciement pour faute grave ou lourde), la situation peut être plus difficile à gérer. En particulier, si le versement des premières allocations chômage est différé. Pour éviter d’accumuler des retards de paiements coûteux qui aggraveraient vos dettes, certaines actions sont recommandées :

  • Vérifiez que votre épargne de précaution peut vous permettre d’encaisser les coups durs en cas de perte d’emploi.
    Prévenez votre banque pour lui indiquer votre nouvelle situation. En cas de difficulté financière temporaire, elle mettra en place les mesures nécessaires. Les banques ont les dispositifs adaptés.
  • Vos dettes sont trop lourdes ? Contactez les créanciers pour demander des délais supplémentaires ou un échelonnement des paiements.
  • Demandez au Trésor Public une mensualisation de vos impôts afin de lisser cette dépense sur toute l’année.
    Avez-vous droit à des aides ? Les conseillers de Pôle Emploi ou les services sociaux de votre ville peuvent vous renseigner sur les dispositifs auxquels vous auriez droit.
  • Ne contractez jamais de nouvel emprunt pour payer vos charges ou des produits de consommation. Cela ne ferait qu’aggraver la situation sur le long terme.

Pour optimiser au maximum votre gestion de budget, nous vous donnons 6 conseils pour devenir un pro de la gestion de budget !

Ne pensez plus à votre perte d’emploi et jouez sur votre réseau !

Vous devez commencer par mettre à jour votre CV avec vos dernières expériences professionnelles. Inscrivez-vous ensuite sur les plateformes d’offres d’emploi comme Indeed, l’APEC ou Pôle Emploi. Mettez également des alertes pour ne louper aucune opportunité d’emploi qui pourrait vous correspondre.
Les réseaux sociaux peuvent aussi être d’une grande aide, notamment LinkedIn et Facebook, qui ont de nombreux groupes d’entraide où les membres proposent des offres d’emploi qu’ils voient passer ou qu’ils ne peuvent pas assumer eux-mêmes. C’est notamment le cas dans les secteurs scientifiques, de la communication, des médias ou du digital, qui fonctionnent beaucoup par réseautage et cooptation.

La formation : l’atout maître dans une reconversion professionnelle…

Souvent négligée au cours de la vie salariale, la formation permet d’acquérir de nouvelles compétences. Ces dernières pourraient s’avérer déterminantes dans votre recherche d’emploi. Des envies de progresser en comptabilité, en langues, ou en Digital ? Voire en cuisine pour changer totalement de voie ? Ayez le réflexe de la formation !
En se connectant sur le site dédié au Compte Personnel de Formation (CPF), vous pourrez voir combien d’heures vous avez cumulées et à quelles formations le solde permet d’accéder. Il est aussi possible de se former via d’autres dispositifs, tels que les Mooc (Massiv Open Online Courses) gratuits en ligne des universités et grandes écoles. Ou encore LinkedIn Learning. Bon nombre d’entre elles sont gratuites et si elles ne le sont pas, Pôle emploi peut vous aider à les financer.

…ou pour se lancer dans l’entrepreneuriat ?

L’entrepreneuriat a le vent en poupe. Le nombre d’entreprises créées a augmenté de 4 % en France en 2020, pour arriver à près de 850 000 ! Deux tiers de ces créations se font sous le statut de micro-entreprise. Il faut dire que la facilité d’adhésion au dispositif est un atout, notamment pour les jeunes et les personnes en quête de reconversion.
Et si c’était justement votre chance pour déployer vos talents et se lancer dans ce projet qui vous tient à cœur depuis tellement longtemps ? De nombreuses aides permettent de mettre le pied à l’étrier tout en assurant un filet de sécurité. Citons notamment :

  • L’ACRE (aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise) : une exonération d’une partie des cotisations sociales en début d’activité.
  • L’ARCE (aide à la reprise ou à la création d’entreprise) : attribuée par Pôle emploi et qui consiste à recevoir des allocations chômage sous forme de capital en deux fois.
  • Le NACRE (nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise) : compétence dévolue aux régions et offrant un accompagnement pour démarrer, financer et développer son entreprise.

Le site aides-entreprises.fr peut être d’un grand soutien pour trouver toutes les aides permettant de se lancer dans un projet entrepreneurial.

En définitive, ayez une vision à long terme ! Perdre son emploi, aussi désagréable soit il, peut s’avérer être une opportunité vers de nouveaux défis professionnels. Que ce soit dans un domaine semblable ou totalement différent. Perdre son emploi n’est pas synonyme de défaite, bien au contraire ! Avec de l’organisation, de la rigueur, un bon accompagnement et une “positive attitude”, vous vous donnerez toutes les chances pour construire à nouveau un beau chapitre de votre vie professionnelle.

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles