Vivre correctement quand on est fiché à la Banque de France

Après avoir connu d’importants problèmes financiers, vous êtes inscrit à l’un des trois fichiers d’incidents de la Banque de France (FICP, FCC ou FNCI) ? Vous allez devoir composer avec de nouvelles restrictions. Cependant, il reste possible de vivre – à peu près – normalement. Voici comment faire.

Ce que vous ne pouvez plus faire

Commençons par faire le point sur les conséquences d’un fichage à la Banque de France – que l’on appelle aussi « interdit bancaire », même si, de fait, l’accès au réseau bancaire ne vous est pas totalement prohibé.

Vous êtes dans cette situation si vous :
  • Ne pouvez plus obtenir de chéquier ;
  • Ne pouvez plus avoir de carte de crédit ou de carte sans interrogation systématique du solde ;
  • N’avez plus la possibilité de souscrire un crédit, à la consommation ou immobilier ;
  • Avez très peu de chance d’obtenir un droit au découvert sur votre compte courant ;
  • Ne pouvez prétendre à la plupart des facilités de paiement (type “trois fois sans frais”).

Vous l’aurez compris, vivre en étant fiché à la Banque de France peut être handicapant au quotidien. C’est pourquoi un droit au compte a été mis en place.

Droit au compte : qu’est-ce que c’est ?

Vous êtes fiché à la Banque de France et votre dossier d’ouverture de compte est refusé par tous les établissements bancaires ? Vous pouvez bénéficier du droit au compte, une démarche prévue par la loi et à laquelle les banques ne peuvent se soustraire.

Cette procédure consiste en une désignation d’office par la Banque de France d’un établissement bancaire qui devra, dans les conditions prévues par la loi, vous ouvrir un compte de dépôt. Vous bénéficierez aussi, gratuitement, de certains services :

  • Un changement d’adresse par an ;
  • La délivrance de vos relevés d’identité bancaire et relevés d’opérations ;
  • La domiciliation de vos virements bancaires ;
  • L’encaissement de chèques et de virements bancaires ;
  • Les paiements par prélèvements SEPA ;
  • La consultation à distance du solde du compte ;
  • Les dépôts et les retraits d’espèces ;
  • Une carte de paiement avec vérification systématique du solde ;
  • Deux formules de chèques de banque par mois…

Les banques en ligne pour aller plus loin

Certes, le droit au compte constitue une base solide pour vivre convenablement lorsque l’on est fiché à la Banque de France. Cette procédure permet ainsi, notamment, d’émettre des chèques, de les encaisser et de déposer des espèces sur son compte.

Pour aller plus loin, et bénéficier de services plus poussés, il est possible de se tourner vers les banques en ligne. Toutes n’acceptent pas les personnes inscrites au FICP, mais certaines peuvent se montrer plus clémentes. En revanche, il ne sera possible d’obtenir qu’une carte de paiement avec contrôle systématique du solde.

De même, vous pouvez créer un compte auprès d’une néobanque ou d’un établissement de paiement, comme Lydia, Nickel ou Bunq. C’est une solution intéressante pour récupérer une carte de débit avec des plafonds de paiement plus importants, des avantages ou des assurances liées.

Régulariser votre situation reste la meilleure solution

Notons, néanmoins, que la meilleure solution pour vivre convenablement en étant fiché à la Banque de France reste… de régulariser le ou les incidents de paiement qui ont entraîné le fichage. En effet, ne pas disposer de services bancaires poussés, ou de comptes dans des établissements reconnus reste assez problématique au quotidien. Par exemple, aucune des solutions évoquées plus haut ne permet de louer une voiture pour un week-end (il faut absolument une carte de crédit) ou de passer sereinement un péage (le terminal de paiement doit être connecté au réseau pour effectuer le contrôle du solde).

Ainsi, plusieurs solutions s’offrent à vous pour arranger les choses :

  • Utiliser votre épargne pour régler vos dettes ;
  • Emprunter de l’argent à un ami ou à un parent ;
  • Consacrer, pendant quelques mois, l’essentiel de votre budget mensuel au remboursement de vos dettes ;
  • Vendre l’un de vos biens immobiliers…

Sur ce dernier point, rappelons l’opportunité que peut représenter une vente avec faculté de rachat, ou réméré. Avec ce système, vous cédez votre bien afin d’obtenir les liquidités nécessaires à la stabilisation de votre situation financière. Mais vous continuez à y vivre, et gardez, pendant un temps, la possibilité de le racheter !

Vous êtes fiché à la Banque de France et souhaitez en savoir plus sur la vente avec faculté de rachat ? Contactez les équipes de Solustone !

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles