Quelles solutions possibles lorsque je suis inscrit au FICP ?

Vous êtes inscrit au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) ? C’est le signe que votre situation financière s’est considérablement dégradée. Pour autant, des solutions existent encore. Voici celles que nous vous recommandons pour vous sortir de l’ornière.

FICP, qu’est-ce que c’est ?

Commençons par un rappel sur le fonctionnement du FICP. Le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers regroupe toutes les personnes :

  • qui ont cumulé aux moins deux mensualités de retard dans le paiement d’un crédit ;
  • qui accusent plus de 60 jours de retard dans le paiement d’une échéance mensuelle ;
  • qui ont utilisé leur découvert (d’au moins 500 euros) de manière abusive, 60 jours après mise en demeure de la banque ;
  • qui n’ont pas la capacité de rembourser leurs dettes après avoir reçu une mise en demeure d’un créancier.

L’un de vos créanciers vous a indiqué vous avoir, pour l’une des raisons évoquées plus haut, inscrit au FICP ? Vous disposez de 30 jours pour régulariser votre situation. Sans cela, vous serez fiché pour 5 ans. Et ne pourrez donc pas réaliser certains projets – notamment, acheter votre résidence principale, pour laquelle vous auriez dû contracter un prêt immobilier.

Le remboursement des dettes

Cela étant posé, précisons tout d’abord qu’un fichage FICP peut durer moins de 5 ans. Pour sortir de ce fichier, il suffit de rembourser l’ensemble de vos dettes. Si vous en avez les moyens, la Banque de France aura alors deux mois pour retirer votre nom de ce répertoire !

Le rachat de crédits

Votre inscription au FICP est la conséquence d’un surendettement, plutôt que d’une absence, ponctuelle ou prolongée, de revenus ? Vous pouvez vous tourner vers un rachat de crédits afin de rembourser vos dettes auprès de vos créanciers, de débloquer des liquidités et de réduire vos frais fixes mensuels.
Certes, les organismes de crédit ne prêtent que très rarement aux particuliers inscrits au FICP ; cependant, si vous êtes en CDI avec de bons revenus et que vous démontrez que l’opération ne vise qu’à assainir votre situation financière (et non à aggraver votre endettement), vous avez de bonnes chances pour qu’elle soit acceptée. Prévoyez ainsi de fournir une copie de vos bulletins de salaire, votre contrat de travail, titre de propriété (un élément très recherché par les banques) et avis d’imposition, pour rassurer les prêteurs potentiels. Vous pouvez aussi vous tourner vers un courtier spécialisé dans ce genre de dossier difficile.

La vente avec faculté de rachat

Vous êtes propriétaire et inscrit au FICP ? Votre bien peut constituer la clé pour sortir du fichage. En effet, en vendant avec option de rachat votre résidence principale, vous pouvez continuer à vivre dans celle-ci, tout en obtenant les fonds nécessaires pour régulariser votre situation auprès de vos créanciers. Vous aurez ensuite jusqu’à 5 ans pour retrouver la pleine propriété de votre maison ou de votre appartement.

L’emprunt à l’étranger

Dans les faits, les banques françaises peuvent se montrer réticentes à l’idée de prêter à une personne inscrite au FICP. Si vous êtes frontalier (notamment de la Belgique, du Luxembourg, de l’Espagne et de la Suisse), vous pouvez cependant vous tourner vers une banque étrangère pour obtenir les fonds nécessaires pour lever le fichage. Dans ce cas, il est préférable de posséder des revenus stables (ils doivent être importants, fixes et réguliers) ainsi qu’un patrimoine immobilier.
Attention, s’il est possible d’emprunter à l’étranger car les banques non-françaises n’ont pas accès à la consultation du FICP, veillez à n’actionner ce levier que pour améliorer votre situation financière. N’ajoutez pas de l’endettement à l’endettement !

L’emprunt auprès de la famille ou d’amis

Dernière option pour sortir rapidement du FICP : en parler à sa famille ou à ses amis, si vous pensez que ceux-ci ont les moyens de vous aider. Ce n’est pas une démarche facile, alors voici quelques bonnes pratiques pour que tout se passe dans les meilleures conditions :

  1. Soyez transparent sur le montant à rembourser et sur le nombre de dettes ;
  2. Restez réaliste quant à vos capacités de remboursement, ne vous engagez que sur des délais que vous pourrez tenir ;
  3. Anticipez les éventuels événements qui pourraient vous empêcher de rembourser dans les temps, mieux vaut promettre de rembourser sous deux ans que de jurer que l’on pourra tout rendre sous six mois ;
  4. Posez les choses par écrit afin que tout soit clair entre vous et le prêteur.

L’emprunt peut vous permettre de sortir du FICP, mais il faut être prudent. En effet, il ne s’agit pas d’aggraver votre situation et d’éteindre un feu en allumant un autre ailleurs ! Notre conseil ? Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale, envisagez sérieusement la vente avec faculté de rachat. C’est une solution maligne pour dégager les liquidités nécessaires à la remise à niveau de votre situation financière.

Articles similaires

Commentaires

Petite maison en bois à côté de trois piles de pièces symbolisant la règle 50/30/20

Le Solublog

Pour comprendre, piloter et

assainir vos finances

Directement par email 😉

Nous avons bien pris en compte votre demande 😉
Désolé, il semblerait qu'il y ait eu un problème. Pourriez-vous essayer à nouveau ?

On peut se croiser aussi ici !

Vous cherchez quelque chose ?

Les catégories

Nos derniers articles